C’est le moment de manger de la fouace

Elle est particulièrement nourrissante et appréciée des Nantais depuis longtemps. A tel point que le village qui s’était appelé jusqu’à la Révolution Saint-Jean-de-la-Haye, puis Notre-Dame-de-la-Haye, fut rebaptisé la Haye-Fouassière. Au début du siècle, on y comptait près de 100 fouaciers. Il allaient vendre leur marchandise à Nantes et finirent même par s’y installer, pour beaucoup à Chantenay.

Entre pain et gâteau, sa recette associe farine de froment exclusivement, beurre, lait, œufs, sucre, eau de vie… pour une pâte façonnée en forme d’étoile aplatie. On s’en régale plus particulièrement au temps des vendanges, quand le muscadet* nouveau coule à flots *. La Fouace aurait, dit-on, des vertus très particulières qui autorisent quelques excès !

Numéro Chik ! vous recommande la fouace de La Petite Boulangerie®, place St Félix à Nantes
www.lapetiteboulangerie.fr