Partager cet article

A la une / Beauté & Bien-être / Focus

Comment (se) déconnecter en vacances ?

Comment (se) déconnecter en vacances ?

Un post Facebook à commenter, votre feed Instagram à checker, un e-mail pro « urgent » auquel on « doit » répondre… Difficile de débrancher en vacances, lorsqu’on est addict à son smartphone ! Afin de recharger ses propres batteries pendant ses congés, on s’offre une cure détox… Quelques conseils pour réussir à (se) déconnecter !

Alors non, il n’y a aucun mal à poster quelques photos sur Instagram, histoire de faire rêver les copines et de narguer gentiment les collègues… sauf si vous guettez le moindre like, ou bien que vous oubliez d’apprécier le paysage/votre assiette/votre nouveau bikini sans filtre !

Déconnecter sa messagerie pro : exit les notifications !
La première étape pour se sentir réellement en vacances, c’est sans aucun doute de déconnecter du boulot. Cela passe par l’anticipation : on essaie de partir en congés sereine, en ne laissant aucun dossier en cours. Plus facile à dire qu’à faire ? On délègue, et on indique aux clients concernés la personne qui prend le relai en notre absence. On met en place la réponse automatique aux e-mails, avec notre date de retour. Dernière chose : on désactive les notifications, ou encore mieux, on se déconnecte complètement de sa messagerie pro.

Choisir un bon livre à glisser dans sa valise
L’usage de son smartphone est souvent machinal : dans les transports en commun ou dans la salle d’attente du médecin, on check nos applis favorites les unes après les autres. Facebook, Instagram, les stories Snapchat ou encore les derniers tweets sur l’actu… Il y a toujours quelque chose de nouveau, la toile ne dort jamais et vient combler notre ennui… jusqu’à un certain point. Au bord de la piscine ou à la plage, on troque les réseaux pour un bon livre. Thriller, roman à l’eau de rose, autobiographie… à l’approche de l’été, les librairies sélectionnent les meilleurs ouvrages du moment pour vous aider dans votre choix.

Accro aux jeux ? Retour au papier !
Candy Crush, Criminal Case ou encore FarmVille n’ont aucun secret pour vous ? Et si vous reveniez au traditionnel cahier de jeux ? Mots fléchés, sudoku, énigmes et jeux de logique viendront occuper vos après-midi farniente, loin des écrans. Le bonus ? Votre nouvel allié détente ne craint ni le sable, ni les éclaboussures (enfin presque).

Partir sans smartphone ?
Au fin fond d’un tiroir, vous avez peut-être gardé un ancien portable, datant d’une ère où les mots « insta », « hasthag », et « 4G » ne faisaient pas encore partie de votre vocabulaire. Donnez-lui une seconde jeunesse ! Du moment qu’il permet de passer des appels/envoyer et recevoir des sms. C’est tout ce dont vous aurez besoin !
L’idée n’est pas non plus de vous sentir angoissée car le monde (comprenez : les réseaux sociaux, le bureau…) continue de tourner sans vous. Tout est question de dosage. Mais si vous sentez la nécessité d’opter pour une solution plus radicale, vous pouvez toujours choisir de partir dans un endroit où il n’y a ni réseau, ni wi-fi.

La coupure psychologique
Déconnectée des réseaux et de votre smartphone, il ne vous reste plus qu’à déconnecter… psychologiquement. On lâche prise, et on profite de ses vacances !

Partager cet article

Hélène Numéro CHIK
So Chik : chef de projet en communication et publicité.

Publier un commentaire


Oui Non