Comment utiliser les huiles essentielles ?

Composées de molécules aromatiques puissantes, les huiles essentielles sont utilisées et appréciées depuis des millénaires pour leurs multiples bienfaits. Elles permettaient aux Égyptiens de l’Antiquité de conserver les corps des défunts par embaumement. Les huiles essentielles ont également été utilisées depuis des lustres pour se parfumer ou pour soulager certains maux, car elles agissent aussi bien sur le corps que l’esprit. Toutefois, il est important de respecter à la lettre les modes d’utilisation, les précautions et les dosages afin d’éviter tout risque sur la santé. Tour d’horizon sur l’utilisation des huiles essentielles !

Huiles essentielles à diffuser

La diffusion est la manière la plus facile d’utiliser les huiles essentielles en aromathérapie, avec un diffuseur électrique par exemple pour profiter des bienfaits des huiles essentielles. Privilégiez pour cet usage les huiles volatiles comme celles des agrumes ou des conifères. Vous pouvez mélanger plusieurs huiles essentielles pour une diffusion agréable et selon les effets que vous souhaitez.

Vous pouvez aussi créer un parfum à bougie pour diffuser les huiles. Il suffit de rajouter un peu d’eau et quelques gouttes d’huile essentielle dans la coupelle de la bougie et de la laisser allumée pendant 15 à 20 minutes. Un humidificateur d’air peut aussi remplir le rôle de diffuseur. Pour offrir ou s’offrir, si vous débutez dans l’aromathérapie, vous pouvez vous tourner vers un coffret d’huiles essentielles Slow Cosmétique : ce label garantit des produits authentiques et de qualité, parfaits à offrir à Noël.

Passer par voie cutanée

Les huiles essentielles sont constituées de molécules lipophiles. C’est-à-dire qu’elles sont en mesure de traverser rapidement les différentes couches de la peau pour pénétrer dans le corps. On peut retrouver en quelques minutes seulement des traces de ces molécules dans l’urine, le sang et le reste de l’organisme. C’est la raison pour laquelle il faut manier avec prudence les huiles essentielles par voie cutanée : il est préconisé de les diluer avec d’autres huiles végétales ou une base neutre avant de l’appliquer sur la peau en massage ou par friction. Il est également plus prudent de vérifier s’il y a une réaction allergique avant toute application, en déposant quelques gouttes d’huiles essentielles sur le pli du coude, même avec le bio. Dans tous les cas, il vaut mieux se référer à un avis médical avant toute utilisation par voie cutanée.

La voie orale

Certaines huiles essentielles peuvent être ingérées en vue d’un traitement préventif ou curatif. Là encore, il faut éviter de s’improviser aromathérapeute. En effet, certaines huiles essentielles sont de nature hépatotoxique ou neurotoxique, c’est-à-dire qu’elles peuvent agir sur le foie ou le cerveau. Les huiles essentielles de thym, de basilic tropical, de carvi, de thuya et de sauge officinale font partie des huiles essentielles qu’il ne faut pas avaler. La dose et la durée de la prise prescrite par votre médecin doivent être respectées rigoureusement. Dans tous les cas, préférez le bio.

Les vertus des huiles essentielles ne sont plus à démontrer, mais elles peuvent être nocives pour votre santé si elles ne sont pas utilisées correctement. Vérifiez bien la provenance et les labels de qualité de vos huiles essentielles : la présence du logo Slow Cosmétique vous assure une qualité irréprochable.