Gros plan sur la méthode FUE pour l’implantation capillaire

Gros plan sur la méthode FUE pour l’implantation capillaire

Quelle qu’en soit la raison, l’alopécie (perte de cheveux massive) peut être véritablement handicapante pour certaines personnes : manque de confiance en soi, isolement social, etc. Pour remédier à cela, la méthode d’implantation capillaire FUE peut permettre de retrouver une chevelure proche de son état initial. Gros plan.

Que signifient les initiales FUE ?

FUE définit le terme anglophone Follicular Unit Extraction, autrement dit en français, l’Extraction d’Unités Folliculaires.

Quelle est la particularité de cette technique ?

Cette technique de réimplantation capillaire permet d’éviter les cicatrices linéaires dans la zone d’extraction, comme c’est le cas pour la technique FUT, dite technique de la bandelette (mais en contrepartie, l’opération est plus longue et les zones traitées sont plus restreintes). Les unités folliculaires sont prélevées individuellement à l’aide d’un instrument circulaire dont le diamètre ne dépasse pas celui du follicule en lui-même.

Quels sont les avantages de ce procédé ?

Il en existe deux principaux. D’une part, le patient ne gardera pas de cicatrice linéaire lui autorisant des coupes très courtes. D’autre part, la zone de prélèvement sur le cuir chevelu se trouve agrandie et évite l’appauvrissement de la zone donneuse.

Comment se déroule une FUE ?

Une opération de réimplantation de follicules capillaire par la technique de FUE peut se décomposer en 5 étapes principales :

Étape n°1 : les cheveux sont tondus pour permettre d’extraire les follicules dans la zone donneuse. En effet, un follicule ne peut être extrait que si la longueur de son poil est inférieure à 1 mm. Mais vous n’avez pas de soucis à vous faire quant à votre apparence, la repousse est de 0.5 cm en 15 jours (en moyenne).

Étape n°2 : les follicules sont sélectionnés et désolidarisés de la peau grâce à un petit appareil, sorte de critérium sans mine, qui pénètre délicatement la peau jusqu’à la racine du follicule.

Étape n°3 : les follicules sont extraits du cuir chevelu en utilisant des micro-pinces, style pince à épiler. Une fois dégagés, ils sont conservés dans du sérum physiologique pour les maintenir en pleine forme.

Étape n°4 : la réimplantation. Lorsque l’extraction est terminée, le spécialiste effectue des micro-incisions dans la zone receveuse et réimplante les bulbes, à raison d’un follicule par incision.

Étape n°5 : phase d’attente. Il faut à présent patienter et attendre que les greffons prennent. Il n’y a pas de rejets possibles puisque l’opération se fait avec les cheveux du patient.

Quand les résultats sont-ils visibles ?

15 jours après l’intervention, les micro-lésions ont disparu. Le résultat optimal quant à lui se fera un peu attendre, entre 8 et 12 mois après la greffe de cheveux.

À qui s’adresse cette technique ?

La greffe FUE peut apporter une solution aux nombreuses personnes victimes d’alopécie qui :

– veulent porter une coupe de cheveux courte (aucune cicatrice linéaire visible)

– désirent une chirurgie peu invasive, avec une anesthésie localisée et sans risques pour les terminaisons du cuir chevelu

– ne bénéficient pas d’une zone d’extraction assez dense pour effectuer une greffe de cheveux FUT