Le saviez-vous ? Spécial mariage

Quand envoyer les faire-parts ? Pourquoi s’échange-t-on des alliances ? Et d’où vient la tradition du lancé de bouquet ? Découvrez nos réponses dans ce “Le saviez-vous ?” spécial mariage.

 

Le choix de l’alliance

Traditionnellement, les futurs époux choisissent ensemble leurs alliances. Elle se veut ronde et sobre, souvent gravée à l’intérieur des prénoms des mariés et de la date. Côté couleur, l’or blanc, le gris et le platine sont les plus courants. Lors de votre choix, n’oubliez pas que vous la porterez tous les jours ! Les pierres précieuses et fantaisies sont préférées pour la bague de fiançailles.

La tradition de l’alliance remonte à l’Antiquité. Symbole d’amour, d’union pure et de fidélité, elle se porte en France à l’annulaire gauche. Les égyptiens pensaient qu’une veine d’amour reliait directement ce doigt au coeur. Bien qu’anatomiquement faux, la tradition demeure. Cependant, chez nos voisins espagnols, ainsi qu’en Pologne et en Autriche, elle peut se porter à la main droite !

Les fiançailles

Où ? Chez les parents de l’un des futurs mariés.
Quand ? Environ un an avant le mariage.
Pourquoi ? Les fiançailles sont une promesse d’engagement, l’occasion de célébrer l’union à venir.
Avec qui ? La famille des futurs mariés, les amis proches. Il n’y a pas de règle, invitez les personnes que vous aurez plaisir à voir !

Les faire-part

Ils sont à envoyer au moins six mois avant le jour J, surtout si vous avez choisi une date en pleine saison (mai à août) ou que certains invités viennent de loin. De cette manière, vos convives pourront réserver la date et s’organiser pour venir.

Envoyez le même faire-part à tout le monde, indiquant la date et le lieu de la cérémonie et du cocktail, puis ajoutez un carton d’invitation pour ceux qui sont également conviés au dîner. Il est important d’indiquer à vos invités une date avant laquelle ils doivent vous confirmer ou non leur présence : idéalement trois mois avant le mariage.

Le lancé de bouquet

C’est bien connu, celle qui attrapera le bouquet lors du fameux lancé sera la prochaine à se marier ! À l’origine de cette tradition du XVe siècle, ce n’était pas les femmes mais les hommes qui devaient attraper le bouquet, et en courant après la mariée ! Après tout, les hommes ont eux aussi le droit de rêver d’un beau mariage…

Une autre version raconte qu’au temps des croisades, il s’agissait d’envoyer son bouquet vers le ciel pour symboliser son union sacrée. Le Divin renvoyait alors le bouquet pour désigner la suivante !

Envie de garder votre bouquet ? Prévoyez-en un autre, éventuellement plus petit, à lancer.

 

Photo Sylvain Lelepvrier
www.sylvainlelepvrier-photographe.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

8 + dix-neuf =